Cette semaine une nouvelle table et derrière elle, une nouvelle « gueule ».

Qu’on s’entende, derrière la gueule il y a le coeur. Et celui-ci est grand.

Dans une transition hors du commun, voici la rencontre de cette nouvelle édition de « A TABLE ! L’INTERVIEW PLUS BORDELIQUE QU’UNE CUISINE » Starring Nino Spina, sous-chef du restaurant GRAND COEUR

IMG_7431

 

Salut Nino, est-ce que tu peux te décrire en 140 caractères? 

 

Nino La Spina, 29 ans italien ne en Sicile, grandi en Toscane.

 

J’ai fais l’école hôtelière à Pise et en même temps ma premiere expérience à côté du Chef Luca Landi au restaurant Lunasia (1 étoile michelin) qui m’a donné toutes mes bases.

 

Depuis 9 ans à Paris, après diffèrentes expériences dans plusieurs restaurants où j’ai eu la chance de travailler au Mirazur (2 étoile Michelin / 6* restaurant au monde 50bestsanpellegrino) avec le Chef Mauro Colagreco à Menton. Un magnifique moment de mon parcours professionnel, plein de moments durs mais très enrichissants au niveau des connaissances,  des produits et des nouvelles techniques.

 

Retourné à Paris pour l’ouverture du restaurant GrandCœur où je suis Sous-Chef de cusine en équipe avec le Chef Rafael Gomes. Très beau restaurant au centre de Paris dans une cour pavée (et classée !) du Marais. Il s’y déploie une immense terrasse qui côtoie les studios de danse.

 

IMG_7430

 

Toujours en découverte et prêt pour de nouveau projet. On ne s’arrête jamais!!!

 

Ok, c’est plus que 140 caractères, mais on ne t’en veut pas 😉

Maintenant est-ce que tu peux te décrire en 3 émoticônes ?

 

🔪    🔥    🌊

 

Histoire que les lecteurs mettent un visage sur ces mots, peux-tu nous faire un selfie ?

 

IMG_7429

 

Trêve d’égotrip, qu’est ce qui t’a amené à être cuisinier ?

 

Je suis né dans un famille de restaurateurs, avec ma grand-mère qui me montre comment faire des gnocchi, toujours en train de courir à côté des fourneaux. C’est une passion que j’ai depuis tout petit, l’envie d’apprendre un métier très artistique et qui nécessite aussi une grande rigueur.

 

Ton plus beau souvenir de tablée, quel est-il ?

 

J’essaie d’aller goûter des restaurants gastronomique toutes les semaines, c’est important de regarder ce que font les grand Chef. Mais souvent les meilleurs repas sont avec le amis, décontracté avec du bon vin 😉

 

Si demain la terre s’arrête de tourner, et tu peux manger un seul et unique dernier plat : quel est-il ?

 

Pasta a la Norma, un des plats les plus simples et traditionnels de la cusine sicilienne avec de la sauce tomate, aubergine frit et ricotta salé. Un vrai délice de la saison d’été.

 

Chez toi, tu es plutôt pates au jambon ou alors filet de pâtes fraiches sur une douceur d’olives parfaitement saisies au beurre, avec son effiloché de jambonneau du limousin provence alpes cotes d’azur et ses copeaux de parmesan italien d’un village près de Naples où le gars est très très sympa mais la pharmacienne ne parle pas du tout le français…. ? Alors, simple ou sophistiquée ?

 

Je suis à la fois très simple quand on parle de bouffe mais j’adore faire du fine dining dans ma cusine.

 

Le restaurant où tu aimerais aller ?

 

Fävikens chez Magnus Nilsson , une cusine nordique avec des produits d’exception et beaucoup de savoir-faire

 

Ton dernier coup de coeur  ?

 

Virtus, petit restaurant avec deux grand Chef Chiho Kanzaki et Marcelo Di Giacomo tres tres passione. 8 rue Crozatier 75012

 

Ton dernier repas ?

 

Un énorme côté de bœuf

 

La meilleure musique pour cuisiner ?

 

J’adore la musique en général, mais la meilleure pour cusinier pour moi c’est le jazz!!

 

Le meilleur titre à écouter pendant qu’on bat les oeufs ? 

 

 

Attention ça va aller très vite : un mot pour la faim ?

 

ONE LOVE

 

IMG_6695

 

Un immense merci à toi Nino.

On vous invite à retrouver cette table au Grand Coeur, au 41 Rue du Temple – 75004 Paris

Plus d’infos ? Par ici :

https://www.grandcoeur.paris

https://www.facebook.com/grandcoeurparis/?fref=ts

Un article par

La Maison Sage
La Maison Sage
Un lieu de vie, de fête, de rencontre, de partage, situé en plein centre de Paris à deux pas de la place de la République. Appelez le « bar de nuit », « club alternatif » ou autres, nous l’appelons « maison de vie nocturne ». Un lieu pensé comme un temple de l’entertainment