« Il y a un temps pour tout dans la vie »

Ce laïus m’a souvent été répété par ma mère. Et ma mère sait de quoi elle parle.

Ma polyvalence, c’est à elle que je la dois. J’ai été élevée par un véritable couteau suisse. D’abord vendeuse, commerciale, animatrice, elle a aussi été poète, professeure de théâtre, masseuse reiki et voyante. Avoir une mère comme la mienne peut être épuisant. Mais en fin de compte, l’adjectif propice est : passionnant.

La complexité de son esprit n’a d’égal que la bienveillance de son âme. Et cette bienveillance rayonne sur moi, quand je ne sais plus vers quel dessein ma vie me mène.

On ne se connaît pas bien vous et moi. Vous lisez les mots que j’accole les uns aux autres, mais on ne peut pas appeler ça de l’intimité. Pas dans mon cas. Sauf peut être aujourd’hui.

Je suis rédactrice en chef du webzine que vous lisez maintenant. Ou plutôt je l’étais.

Il n’est pas de plus grande aberration que la nostalgie. Ma mère, toujours, m’a donné une grande leçon sur la vie. On ne peut pas être passéiste. Et ce webzine fait déjà, pour moi, partie du passé.

Comme beaucoup d’autres choses, puisque l’on se doit d’avoir plusieurs vies.

Peintre, calligraphe, rédactrice en chef, auteure. Ces mots sont les miens. Ils l’ont été. Mais moi, j’appartiens à un autre mot. À un autre dessein, un autre navire. Et comme il y a un temps pour tout, le temps est venu pour moi d’abandonner les bateaux qui peuvent flotter si quelqu’un d’autre tient la barre.

Ceux qui me connaissent bien savent que j’appartiens à la musique. Après des années d’expérimentations, il semble qu’elle commence à me laisser l’apprivoiser. Mes horizons s’ouvrent sur d’autres terres, et je ne peux plus fractionner mon esprit en mille morceaux de moi-même.

Alors je vous dis au revoir, ici. Je suis bien entendu encore très liée à la Maison Sage, et je le serai toujours, mais je ne m’occuperai plus d’écrire des articles sur le féminisme, Harry Potter ou Rejjie Snow.

Je vous laisse, cela dit, entre de très bonnes mains. Thomas, que vous connaissez tous, reprend la barre, et je sais qu’il vous fera passer d’excellents moments.

Il est très important pour moi de remercier Maxime et Marc Antoine d’avoir mis leur génie au service de La Maison Sage. N’oubliez pas de continuer de les lire. Ainsi que tous les autres rédacteurs, ceux qui sont là depuis le début, et les nouvelles têtes. Je suis très fière d’avoir pu travailler avec chacun d’entre eux.

C’est tout pour moi.

❤️

Pour suivre Elo dans ses nouvelles aventures, toute l’équipe de la Maison Sage vous invite – grandement – à cliquer sur les liens qui suivent :

https://www.facebook.com/EloTomiMusic/?fref=ts

Un article par

Elo Tomi
Elo Tomi
Rédactrice en chef du webzine de la Maison Sage. Prêtresse badass & langue pendue