C’est jeudi, il est 18h et vous rentrez à peine de votre trip dégueulasse en région en mission, pour le compte d’un client que vous ne connaissez même pas, qui a fait appel à votre entreprise qu’il ne connaissait pas, pour effectuer un travail dont il ignore tout. Bref, vous vous êtes fait enfler et la Gare de l’Est a des allures de prison pour surannés du voyage et globe-crotteurs du dimanche. En redescendant le boulevard de Strasbourg, c’est un peu la cour des miracles ; s’arrêter manger là pour reprendre des forces, c’est l’assurance de devenir soit Superman, soit super mal.

Bon gré, mal gré, vous tentez quand même votre chance par le passage Brady et ses effluves d’épices. À force de chercher, vous finiriez presque par trouver Aladdin, mais votre appétit est autre et la perspective d’un Palak Paneer ou Alou Gobi ne vous laisse pas envisager un vendredi serein au bureau. Et c’est là que vous tomberez sur la truculente rue du Faubourg St Denis et l’entrée d’une petite cour pavée, du doux nom des Petites Ecuries. C’est une sorte de havre (pas la ville) de paix (pas les gaz !) bien caché (moi ce sein… bref vous avez compris !) et qui regorge de bonnes adresses. C’est à la plus originale d’entre elles que l’on s’attaque aujourd’hui, Farago. Non, il ne s’agit d’un reboot du célèbre film des frères Cohen, mais juste de votre prochaine terrasse d’été préférée.

Summer is coming, Ginette aussi !

Summer is coming, Ginette aussi !

Depuis maintenant 3 ans, les rois de la cour pavée, ce sont eux ! Que ce soit pour une petite faim, une grande soif, ou tout simplement l’envie d’un bon moment entre amis ; tout, tout, tout vous saurez tout sur le kikiff chez Farago. Les amoureux du verre ballon apprécieront la générosité des cocktails servis comme à la maison, parmi lesquels la part belle est faite au Gin, héritage ibérique qui coïncide à merveille avec les pintxos de la maison ; ces petites bouchées déposées sur une tranche de pain. Bien entendu, vous pourrez partager ou jouer les rapiats. Ici, l’important est avant tout de se faire plaisir, on vous conseille néanmoins de ne pas passez à côté de l’oeuf incroyable, dont la légende dit qu’il est incroyable.

À table !

À table !

Durant l’été, c’est en masse qu’affluent les badauds et de manière générale, il est plutôt difficile de trouver une place le soir, tant les habitués se ruent vers ce petit coin de bonheur culinaire. Bien avant que la hype ne gagne la rue du Faubourg Saint-Denis, Farago distillait déjà du bonheur à vos papilles et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est parti pour durer ! Vous savez désormais où il vous faudra passer dès les beaux jours arrivés !

Farago
11, cour des Petites Ecuries
75010 Paris

Un article par

Benjamin Missoffe
Benjamin Missoffe
Que fait un commercial dans les vins, champagnes et spiritueux de son temps libre ? Il vous fait partager sa passion des bars, restaurants et bonnes adresses et de cinéma à ses heures perdues.

J'espère pouvoir vous transmettre, mon amour autant que mon désamour, des bonnes comme des moins bonnes choses, qui me tomberont sous la plume ;)