Ils ont inauguré les Entrevues au Fumoir, que vous retrouverez très souvent dans la rubrique #Musique. Le principe est simple, le fumoir de la Maison Sage, sa moto et son canapé rouge servent de décor à une interview et des photos inédites des groupes qui se produisent au sein de notre jolie house.

Vincent et Xavier sont sans nul doute des garçons dans le vent, chemise hawaïenne et moustache pour le premier, cheveux longs pour le deuxième. Certains diraient stéréotypes de la faune musicale parisienne, ok, mais si le talent est là au final, qu’importe.

Leur principe est simple :

« On joue pour faire danser les gens, il n’y a pas de pause, on fait réellement le même travail qu’un dj mais en live. D’ailleurs on appelle ça un set live »

Forts de leurs expériences respectifs-Gush pour Xavier, et Brulin pour Vincent-les deux comparses, qui se connaissent depuis le lycée, ont décidé de jouer ensemble, pour s’amuser. Et à les voir ensemble, ils ont clairement atteint leur but. Les blagues fusent, le sérieux n’est de rigueur qu’à très petite dose, et nous, à la Maison Sage, on aime vraiment ce joyeux duo.

Oui, Macadam Crocodile, c’est bel et bien S.U.P.E.R. Instinctifs, animaux, insatiables, humains, ce sont les adjectifs qui pourraient, entre autres, les décrire. Car bien des dénominations leurs conviendraient tellement la rage, la folie, l’énergie qui s’emparent d’eux pendant leur live s’attaquent à tous et à toutes, du premier rang comme jusqu’au dernier.

Frénétique presque chamanique, leur musique l’est, tellement la construction de la répétition musicale orchestrée en live et avec instruments a un pouvoir qui ensorcelle. On observe en s’amusant et réciproquement, le tout dans une somme d’ondes positives qui dévasteront toute la salle appelant notamment quelques artistes qui y étaient présents, à monter sur scène et à rentrer au coeur de la tornade.

Nous ne sommes pas très bons en video, mais nous vous laisserons juger par vous-même de ces bêtes de scène que sont les Macadam Crocodile, bêtes qui demandent tout sauf d’être apprivoiser. Vidéo dans laquelle vous pourrez également apercevoir une autre artiste ô combien talentueuse dont la passion pour le rock’n’roll n’a rien à envier à ses folles années d’antan  : Izia Higelin.

 

Un article par

Elo Tomi
Elo Tomi
Rédactrice en chef du webzine de la Maison Sage. Prêtresse badass & langue pendue