PP

Du 9 au 23 Février nous accueillerons à la Maison Sage une exposition à ne pas manquer.

Derrière un nom aux consonances légères et aériennes, se cache un regard punk, droit et véritable… Une beauté crue, d’autant plus belle qu’elle est imparfaite.

Aux coeurs fragiles, voici l’artiste qui vous torturera par sa caresse : PLUME.

Salut, est ce que tu peux te présenter à nos lecteurs ?

30 ans, photographe. Parisienne. J’aime le café clope whisky rigueur porno silence.

Toi et la photo, c’est un amour qui dure depuis combien de temps ?

5 ans maintenant.

Qu’est ce qui t’a fait venir à la photo ?

Une rupture

Argentique ou numérique ?

Nette préférence pour l’argentique, même si selon les séries je peux travailler au numérique également

Grand angle ou close up ?

Close up, tout est toujours dans le détail

 

'Bedroom' travaille sur la notion de couples les nouvelles sexualités.

‘Bedroom’ travaille sur la notion de couples les nouvelles sexualités.

Comment qualifierais-tu ton angle photographique ?  

Bordélique

Penses-tu qu’Instagram et l’uniformisation de ses codes peuvent être néfastes pour la photo ?

C’est la meilleure chose qui soit. Plus nous serons inondés de mauvaises photos, plus nous serons obligés d’être créatifs et critiques envers nous-mêmes. Le monde entier se veut photographe, pourquoi pas, ça me va de pas être dans un truc élitiste.

Et puis c’est trop tard pour faire marche arrière, autant faire avec et faire au mieux.

Quels sont tes modèles dans cet art ?

Des gens qui répondent à mes annonces tordues

 

Shooting au polaroid avec Zoe Mozart, avec l'aimable autorisation de l'Hotel LE PIGALLE

Shooting au polaroid avec Zoe Mozart, avec l’aimable autorisation de l’Hotel LE PIGALLE

Ton dernier shoot, petit junkie de l’art ?

Hier à l’iphone pour une série d’autoportraits

Ton prochain shoot (on sait que tu es accro) ?

Aucune idée. Je réduis de plus en plus, et je mets de plus en plus de paramètres / contraintes avant de commencer une série.

Ton shoot ultime, celui que tu rêves de faire (celui après lequel tu te dirais « c’est bon, je peux arrêter maintenant ») ?

Je pense que je le saurais quand je le verrais.
Une prochaine série photo dans les cartons ? 

Untitled. L’installation est prévue en 2018, ça dure depuis 40 mois maintenant. J’en suis à chercher le lieu et la scénarisation, il faudra beaucoup d’espace. Il y aura de la photo, mais aussi de la vidéo, des textes, des installations sonores et visuelles.
Un travail sur la mémoire, la solitude, l’acceptation, rien à vendre, j’aimerais juste que les gens aient la possibilité de s’immerger dans une sorte de bulle le temps de quelques heures.

Plutôt jour ou plutôt nuit ?
Plutôt les deux selon les périodes, j’alterne entre aller bien et aller moins bien.

Street ou studio ?

Studio, ou hôtel, ou n’importe quel endroit clôs

'Bedroom' travaille sur la notion de couples les nouvelles sexualités.

‘Bedroom’ travaille sur la notion de couples les nouvelles sexualités.

Nichons ou Depardon ?

Nichons, et anonymes si possible

Ton plus beau souvenir derrière l’objectif ?

Un shooting où je me suis arrêtée à la première photo, c’était la bonne.

Qui, selon toi, serait la personne par qui tu aimerais te faire tirer le portrait ? 
Celle qui le ferait sans que je m’en rende compte.

Un grand merci à toi Plume.

Pour retrouver son travail, sur la toile des internats, c’est par ici :

https://www.facebook.com/plumeheters

 

Un article par

La Maison Sage
La Maison Sage
Un lieu de vie, de fête, de rencontre, de partage, situé en plein centre de Paris à deux pas de la place de la République. Appelez le « bar de nuit », « club alternatif » ou autres, nous l’appelons « maison de vie nocturne ». Un lieu pensé comme un temple de l’entertainment