De la viande à la viande

De la viande à la viande

À croire que la schizophrénie parisienne n’a pas de limite ; à l’heure où fleurissent les adresses vegan tels les boutons sur le visage des adolescents ; la capitale nous offre une tendance, aussi omniprésente mais aux antipodes. Beware my friends, beasts are loose ! Et c’est plutôt un fait notoire, les bêtes ont tendance à manger de la viande. Pas de la petite saucisse à tartiner de gamin, on parle bien ici de barbaque avec un grand B ! Vous pouvez ranger votre esprit écolo et votre guide du parfait petit mangeur de steack de soja, ou simplement passer votre chemin, si vous n’aimez pas tout ce qui saigne, qui sent le graillon et qui suinte le bon gras bovin. Bienvenue à The Beast !

C’est depuis près de deux ans, dans la pentue rue Meslay, que s’est installé ce petit bout de Texas. Bien niché au fond d’une salle aux airs de cantine ; se cache la bête. Ce fameux fourneau géant de fonte, qui tourne en continu, pour cuire sur de longues durées les ribs de bœuf et de cochons, les briskets (poitrine) et poulets fermiers. Tout ce beau monde, bien entendu accompagné d’une bonne odeur de barbecue, qui embaume la pièce et vous donne une sacrée envie de boire du bourbon. Et ça tombe bien, si vous avez l’âme d’un cowboy, ce sont presque 50 références de ce whisky célèbre et non moins méconnu des français, qui s’offrent à vous. On ne vous en voudra bien sûr pas, si vous décidez d’arroser tout ça à la bière, artisanale et au goût prononcé de préférence.

Bières et bourbons, l'Amérique en flacons

Bières et bourbons, l’Amérique en flacons

Le service se fait façon self des cantines de campus américain, avec son petit plateau, on choisit un type de viande – ou tous en fait les grosses faims sont les bienvenues – et son accompagnement qui va du coleslaw, à la patate au four, en passant par les incontournables red beans en sauce. Tout est presque sur-mesure, dans la démesure. On peut ensuite s’installer sur des hautes tables en bois près des fours, ou bien plus discrètement en salle près du bar.

The Beast, c’est l’adresse des viandards du quartier, à tester ou refaire d’urgence, le tout pour un prix tout à fait correct. Comptez entre 20 et 35€ par tête pour une belle assiette et de quoi vous abreuver. Make carnivores great again !

The Beast
27, rue Meslay
75003 Paris

Un article par

Benjamin Missoffe
Benjamin Missoffe
Que fait un commercial dans les vins, champagnes et spiritueux de son temps libre ? Il vous fait partager sa passion des bars, restaurants et bonnes adresses et de cinéma à ses heures perdues.

J'espère pouvoir vous transmettre, mon amour autant que mon désamour, des bonnes comme des moins bonnes choses, qui me tomberont sous la plume ;)