Viva Zapata !

La rue du Faubourg Saint-Martin, c’est un peu comme un marathon ; tu pars de la gare de l’Est et tu sais que tu vas en chier sur 90% du trajet avant d’en voir le bout. Heureusement pour les habitants des abords de la porte Saint-Martin, le voyage en sens inverse est bien plus agréable et ce, dès les premiers mètres. Et il était temps ! Car jusqu’à il y a deux années seulement, ce coin là était aussi vierge de bonnes adresses, qu’une toile de Ray Charles de peinture.

J’ai eu l’occasion il y a peu, de parler du Mexique et de tout ce qui se fait de bien ou de mal en la matière à Paris. Ce qui me fascine toujours, c’est le relatif anonymat avec lequel les bons spots à agave – cette fameuse plante à qui nous devons la tequila et le mezcal – et autres tacos, quesadillas et ceviches, ont la fâcheuse tendance à ouvrir. De vraies perles, mais souvent passées sous silence durant plusieurs mois avant d’éclater au grand jour, aussi rayonnant que l’album secret du Wu Tang Clan. Les maximes péremptoires comme « vivons heureux, vivons cachés » ne s’appliquent pas en l’occurrence à Distrito Francés, qui mérite amplement sa place dans le spotlight culinairo-éthylique de notre 10e arrondissement chéri.

Douillettement logé au 10, rue du Faubourg Saint-Martin, entre les très médiatiques Rococo et Baranaan ; il y a de grandes chances que vous ayez remarqué leur devanture toute parée d’ampoules façon mur de LED. Et bien, figurez-vous qu’en plus de l’admirer, vous saurez désormais ce qui se cache derrière.

Difficile de rater ça !

Difficile de rater ça !

Ce qui frappe d’emblée, c’est l’ambiance maison en bois/hacienda façon Santa Fe. Pas de doute, c’est très réussi et on va vivre un instant caliente ! Dans le verre, pour commencer ; les grands classiques de la culture mexicaine sont là : Mezcal, Tequila, bière mexicaine et les vins autochtones qui vont avec. Mais également un paquet de belles surprises, comme la « Weird Beard Black Pearl» une bonne stout, qui a du répondant et de la mâche ! Avis aux petits joueurs, les cocktails ici se font en 75cl ou en 1L, il va falloir faire marcher le répertoire téléphonique pour profiter de tout ça entre amis. Au reste, ne vous gênez pas car les pichets défilent vite, le Macho Mitch et la Margarita sont deux tueries. Car oui, ici c’est avant tout comme cela que ça se passe, en groupe pour s’éclater le bide et s’éclater tout court.

Qui n’a jamais rêvé de trinquer, à coup de burritos géants, avec sa/son meilleure/meilleur ami(e) ? Un vœu exaucé avec le « DA F*CKIN BURRITO S02 AKA LA REVANCHA DEL GRINGO » ! Oui, OK ! Ils ont un peu forcé sur le nom, mais une fois que vous aurez pris la première bouchée, je vous mets au défi d’avoir quoi que ce soit à dire, ou même de pouvoir articuler ! Pour les plus modestes appétits, n’hésitez pas à jeter votre dévolu sur les appétissants tacos maison, franchement réussis et colorés.

Comme les petits poneys, il y a toutes les couleurs <3

Comme les petits poneys, il y a toutes les couleurs <3

Vous l’aurez compris, on n’est pas venu ici pour faire dans la dentelle, on y va à la truelle et c’est bon, tellement qu’on en redemande. Une adresse idéale, pour une grosse faim de lendemain de cuite, à la Tequila et au même endroit bien sûr ! C’est pas de votre faute, l’équipe est en plus beaucoup trop sympa pour refuser… Allez, ce soir, juste un shot et on rentre à la maison.

DISTRITO FRANCES
10, rue du faubourg Saint-Martin
Paris 10

Un article par

Benjamin Missoffe
Benjamin Missoffe
Que fait un commercial dans les vins, champagnes et spiritueux de son temps libre ? Il vous fait partager sa passion des bars, restaurants et bonnes adresses et de cinéma à ses heures perdues.

J'espère pouvoir vous transmettre, mon amour autant que mon désamour, des bonnes comme des moins bonnes choses, qui me tomberont sous la plume ;)